top of page
T2F-BEA-logo.jpg
T2F-DEBAT-logo.jpg
T2F-RUBY-logo.jpg
Résumé de l'architecture

BLOG T2F

BEA | DEBAT | RUBY

  • Linkedin
  • Facebook
  • Youtube
  • Bientôt

Les revenus du Directeur général d'une SAS

"Vous êtes Directeur général (DG) d'une SAS :


Directeur général associé + associé majoritaire


Qu'est-ce qu'un directeur général associé majoritaire ?

Le directeur général associé est majoritaire lorsqu'il détient plus de 50 % des actions de la société.


En tant que directeur général associé, vous avez la possibilité de cumuler plusieurs rémunérations : vous pouvez cumuler des dividendes, une rémunération pour votre mandat social et des avantages.


Dividendes

En fin d'exercice comptable, au moment de l'approbation des comptes, l'assemblée générale détermine s'il y aura une distribution de dividendes ou pas.


Cette distribution dépend des bénéfices réalisés par la société et de ses besoins.

Les dividendes correspondent aux bénéfices distribués aux associés de la société.


Le dirigeant peut donc être amené à recevoir des dividendes qui seront calculés en fonction du nombre d'actions qu'il détient.


Lorsque le dirigeant reçoit des dividendes, il doit les déclarer.


Ils sont imposés dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers

  • soit au prélèvement forfaitaire unique à 30 %,

  • soit sur option au barème de l'impôt sur le revenu.

Il est important de comparer les 2 modes d'imposition en fonction du montant des dividendes perçus pour choisir l'option qui vous est la plus favorable.


Rémunération du mandat social

Il exerce un mandat social qui peut être à titre gratuit ou rémunéré.


Le choix d'une rémunération et son montant au titre du mandat social peuvent être déterminés de l'une des manières suivantes :

  • Dans les statuts, ce qui est rare. La rémunération peut être amenée à évoluer, le fait qu'elle soit inscrite dans les statuts rend son évolution plus difficile

  • Par l'assemblée générale des associés. Le dirigeant ne peut pas décider seul. Elle doit être proposée à un vote auquel il a le droit de participer. En revanche, il faut faire attention lorsqu'il est majoritaire, à ce que ce vote ne soit pas un abus de majorité : (Utiliser son vote majoritaire lors d'une décision collective dans le but de nuire à l'intérêt général de la société, aux associés ou aux actionnaires minoritaires).

Il existe 3 formes de rémunération possibles qui sont les suivantes :

  • Rémunération fixe (traitement fixe) : le montant de la rémunération est déterminé et il n'est pas censé bouger. Il peut aussi être fixé par rapport au montant du salaire d'un salarié d'un niveau hiérarchique défini. Ce montant est égal à x fois le montant du salaire de ce salarié.

  • Rémunération proportionnelle (traitement proportionnel) : le montant de la rémunération est proportionnel aux bénéfices ou au chiffre d'affaires de la société.

  • Rémunération à la fois fixe et proportionnelle : une partie est fixe et déterminée. L'autre partie varie en fonction des bénéfices ou du chiffres d'affaires de la société.


Avantages

Le directeur général ne peut pas s'octroyer des avantages sans l'accord des associés de la société.

À ces rémunérations peuvent s'ajouter des avantages :

  • Avantages en nature : logement, voiture,...

  • Gratification exceptionnelle de fin d'exercice

  • Indemnité spéciale de départ à la retraite et retraite complémentaire pour le conjoint


Régimes fiscal et social des rémunérations

Le mode d'imposition de cette rémunération dépend de la manière dont est imposée la société.

  • Si la société est imposée à l'impôt sur les sociétés, la rémunération est est imposée à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des traitements et salaires. Une déduction forfaitaire de 10 % ou des frais réels au titre des frais professionnels est appliquée.

  • En revanche, si la société est imposée à l'impôt sur le revenu, la rémunération est imposée à l'impôt sur le revenu et il doit indiquer le montant de ses revenus sur sa déclaration de revenus non salariés dans la case correspondante (BIC ou BNC).

Le dirigeant a le statut d'assimilé-salarié, ce qui lui permet de bénéficier du régime général de protection des salariés.


Il paye des cotisations sur la base de sa rémunération.


remuneration directeur general sas

Directeur général associé + associé minoritaire ou égalitaire


Qu'est-ce qu'un directeur général associé minoritaire ou égalitaire ?

Le directeur général est minoritaire lorsqu'il détient moins de 50 % des actions de la société.


Le directeur général est égalitaire lorsqu'il détient 50 % des actions de la société.


En tant que directeur général associé, vous avez la possibilité de cumuler plusieurs rémunérations. Vous pouvez cumuler des dividendes, une rémunération pour votre mandat social, une rémunération pour votre contrat de travail et des avantages.


Dividendes

En fin d'exercice comptable, au moment de l'approbation des comptes, l'assemblée générale détermine s'il y aura une distribution de dividendes ou pas.

Cette distribution dépend des bénéfices réalisés par la société et de ses besoins.

Les dividendes correspondent aux bénéfices distribués aux associés de la société.

Le dirigeant peut donc être amené à recevoir des dividendes qui seront calculés en fonction du nombre d'actions qu'il détient.

Lorsque le dirigeant reçoit des dividendes, il doit les déclarer.

Ils sont imposés dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers

  • soit au prélèvement forfaitaire unique à 30 %,

  • soit sur option au barème de l'impôt sur le revenu.

Il est important de comparer les 2 modes d'imposition en fonction du montant des dividendes perçus pour choisir l'option qui vous est la plus favorable.


Rémunération du mandat social

Le directeur général d'une société exerce un mandat social qui peut être à titre gratuit ou rémunéré.


Le choix d'une rémunération et son montant au titre du mandat social peuvent être déterminés de l'une des manières suivantes :

  • Dans les statuts, mais c'est rare. La rémunération peut être amenée à évoluer, le fait qu'elle soit inscrite dans les statuts rend son évolution plus difficile.

  • Par l'assemblée générale des associés. Le dirigeant ne peut pas décider seul. Elle doit être proposée à un vote auquel il a le droit de participer.

Il existe 3 formes de rémunération possibles qui sont les suivantes :

  • Rémunération fixe (traitement fixe) : le montant de la rémunération est déterminé et il n'est pas censé bouger. Il peut aussi être fixé par rapport au montant du salaire d'un salarié d'un niveau hiérarchique défini. Ce montant est égal à x fois le montant du salaire de ce salarié.

  • Rémunération proportionnelle (traitement proportionnel) : le montant de la rémunération est proportionnel aux bénéfices ou au chiffre d'affaires de la société.

  • Rémunération à la fois fixe et proportionnelle : une partie est fixe et déterminée. L'autre partie varie en fonction des bénéfices ou du chiffres d'affaires de la société.

Rémunération du contrat de travail

Il peut cumuler son mandat social avec un contrat de travail si les conditions suivantes sont remplies :

  • Pour le contrat de travail : il doit correspondre à un travail technique et effectif

  • Il doit exister un lien de subordination entre le dirigeant et les associés

Avantages

Le directeur général ne peut pas s'octroyer des avantages sans l'accord des associés de la société.

À ces rémunérations peuvent s'ajouter des avantages :

  • Avantages en nature : logement, voiture ...

  • Gratification exceptionnelle de fin d'exercice

  • Indemnité spéciale de départ à la retraite et retraite complémentaire pour le conjoint

Régimes fiscal et social des rémunérations

Le mode d'imposition de cette rémunération dépend de la manière dont est imposée la société.

  • Si la société est imposé à l'impôt sur les sociétés, la rémunération est est imposée à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des traitements et salaires. Une déduction forfaitaire de 10 % ou des frais réels au titre des frais professionnels est appliquée.

  • En revanche, si la société est imposée à l'impôt sur le revenu, la rémunération est imposée à l'impôt sur le revenu et il doit indiquer le montant de ses revenus sur sa déclaration de revenus non salariés dans la case correspondante (BIC ou BNC).

Le directeur général a le statut d'assimilé-salarié, ce qui lui permet de bénéficier du régime général de protection des salariés.

Il paye des cotisations sur la base de sa rémunération."


Directeur général non associé :



Source : https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F36065/personnalisation/resultat?lang=&quest0=1&quest= - Vérifié le 26 novembre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Première ministre)

Textes de loi et références :

  • Code de la sécurité sociale : articles L311-1 à L311-11Statut gérant majoritaire d'une SARL

  • Code de commerce : articles L225-17 à L225-56Rémunération des dirigeants d'une SA (articles L225-47 à L225-53)

  • Code de commerce : articles L223-1 à L223-43SARL

  • Code de commerce : articles L221-1 à L225-270SA

  • Code de commerce : articles L227-1 à L227-20SAS



Posts similaires

Voir tout

Коментарі


Résumé de l'architecture

Contact
Laissez-nous vos coordonnées, nous vous recontacterons dans les meilleurs délais

Merci pour votre envoi !

bottom of page